le forum de Colline
Si vous désirez participer à ce forum, inscrivez-vous
le forum de Colline

Ici on discute de tout. Vos commentaires sont les bienvenus. Vous êtes invités à vous inscrire pour donner votre avis.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partenaire : Découvrir de nouvelles idées de vacances,
des vacances au soleil, surfer sur les promos voyages,

découvrir des vacances en Italie, vacances en Espagne, vacances en Israël...et partager votre avis sur le forum vacances ;

suivez-nous sur notre page vacances.

Le site voyage états-unis. Pour découvrir les plus belles destinations de la côte-ouest, on vous donne plein d'idées


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 La courbe du chômage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tolé



Féminin
Nombre de messages : 54347
27/01/2007

27122013
MessageLa courbe du chômage

A vous de choisir si elle s'est inversée ou pas... C'est comme vous le ressentez !!  On peut pas mieux vous dire !!!   :dfgsgggs: Pour la majorité, elle s'est inversée... Pour l'opposition, on se fout de nous... Moi je soutiendrais volontiers la majorité, mais j'ai comme l'impression qu'on se fout de nous !!! Non, c'est pas une impression, finalement !
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

La courbe du chômage :: Commentaires

Re: La courbe du chômage
Message le Ven 27 Déc 2013 - 10:45 par Invité
on s'en tape de l'inversion de la courbe. Encore une belle connerie d'avoir lancé cette idée là !!
Re: La courbe du chômage
Message le Ven 27 Déc 2013 - 15:51 par Glop_
Il faudrait revenir à la notion d'une courbe.
 
Le procédé graphique rendant compte d'effectifs est une operation dite "discrete" comme le cours de bourse d'une valeur.
Joindre ce points discets n'a pas vraiment de sens : on obtinet une ligne brisée.
 
Mais si on lisse la "courbe" on peut voir des tendances.
 
 
La pente d'une courbe dit clairement si un phénomène est en augmentation ou en diminution. Mais c'est surtout la variation de la penente qui indique si le phénomène s'accélère ou non.
 
C'est l'accélération positive ou negative (deceleration) qui traduit la volonté politique.
 
Dire qu'une courbe s'inverse est idiot.  Par exemple si je lance un pierre en l'air ... j'aurais bien une augmentation de l'altitude dans le temps les premiers dizièmes de seconds... mais la gravité ramènera très prochianment ma pierre vers le bas.
La trajectoire est une parabole, don't le rayon de courbure est dirigé vers les bas meme pendant la phase ascendante.
 
Si on s'en tient à la courbe de l'INSEE... il est indé niable que le rayon de courbure va dans le sens de la décroissance, même si le chômage augmente encore.... Force est de constater qu'il augmente moins ....
 
Donc je donnerai raison à Hollande quand il souligne la deceleration du chômage (au regard de la courbe)...
 
le problème c'est que la décélération tient à 3facteurs :
 

  • la reprise mondiale de l'activité (indépendante de la politique de la France)
  • de la manipulation des statistiques (on va demander de ne pas prendre en compte certains chômeurs orientés vers des formation bidon)
  • des emplois payés par le contribuable (emplois bidon eux aussi et absolument stériles).

 
 
 
Bref, ce n'est pas avec ce gouvernement que les carcans de l'emplois vont être libérés....
On reste dans l'idéologie socialiste qui mine notre pays depuis 30 ans....
On ne peut rien espéréer de ces incapables.
Re: La courbe du chômage
Message le Ven 27 Déc 2013 - 16:33 par Invité
va expliquer ça à la télé ! ce sera plus intéressant que les commentaires du chauve Langlet et en plus si Hollande reçoit une pierre sur la gueule ça va plaire à certains......
Re: La courbe du chômage
Message le Ven 27 Déc 2013 - 17:20 par glops_
Il faudrait revenir à la notion mathématique d'une courbe.
 
Le procédé graphique rendant compte d'effectifs est une opération dite "discrète" comme le cours de bourse d'une valeur.
Joindre ce points discrets n'a pas vraiment de sens : on obtient une ligne brisée qui ne reflète aucune réalité physique.
 
Mais si on lisse la "courbe" on peut voir des tendances.
 
 
La pente d'une courbe dit clairement si un phénomène est en augmentation ou en diminution. Mais c'est surtout la variation de la pente qui indique si le phénomène s'accélère ou non.
 
C'est l'accélération positive ou negative (décélération) qui traduit la volonté politique.
 
Dire qu'une courbe s'inverse est idiot.  Par exemple si je lance un pierre en l'air ... j'aurais bien une augmentation de l'altitude dans  les premiers dizièmes de seconds... mais la gravité ramènera très prochainement ma pierre vers le bas.
La trajectoire est une parabole, dont le rayon de courbure est dirigé vers les bas même pendant la phase ascendante.
 
Si on s'en tient à la courbe de l'INSEE... il est indéniable que le rayon de courbure va dans le sens de la décroissance, même si le chômage augmente encore.... Force est de constater qu'il augmente moins ....
 
Donc je donnerais raison à Hollande quand il souligne la décélération du chômage (au regard de la courbe)...
 
Le problème c'est que cette décélération tient à 3 facteurs :
 

  • la reprise mondiale de l'activité (indépendante de la politique de la France)

  • de la manipulation des statistiques (on va demander de ne pas prendre en compte certains chômeurs orientés vers des formations bidon)

  • des emplois payés par le contribuable (emplois bidon eux aussi et absolument stériles).



 
 
 
Bref, ce n'est pas avec ce gouvernement que les carcans de l'emploi vont être libérés....
On reste dans l'idéologie socialiste qui mine notre pays depuis 30 ans....
On ne peut rien espérer de ces incapables.

 
Re: La courbe du chômage
Message le Sam 28 Déc 2013 - 9:09 par Tolé
L’envie d’inverser la courbe du chômage est louable mais aussi le terme est impropre: il s’agirait déjà de l’infléchir, c’est-à-dire de la faire repartir durablement à la baisse alors qu’elle a au contraire une fâcheuse tendance à monter encore et encore. Une fonction croît lorsque sa dérivée (par rapport au temps, puisque le nombre de chômeurs nous est donné en fonction du temps, mois après mois) est positive; lorsque celle-ci devient nulle, c’est que la courbe du chômage s’est stabilisée; mais le gouvernement ne peut se frotter les mains que lorsque la dérivée de la fonction chômage devient négative.

Pas d’inverse qui tienne: il s’agit de faire changer le signe de la dérivée, c’est-à-dire que le nombre dérivé soit négatif en chaque point alors qu’il était jusque là positif. On peut alors, et à l’extrême rigueur, parler d’opposé (notion liée au changement de signe), mais certainement pas d’inverse.
La confusion n’est pas franchement étonnante: dès le collège, les élèves mélangent fréquemment les deux notions. L’inverse d’un nombre x non nul (c’est-à-dire différent de zéro, pour ceux qui ne connaîtraient pas l’expression) s’écrit 1/x, tandis que l’opposé de x (qui peut cette fois être nul) s’écrit –x. Charge à Vincent Peillon de tirer les oreilles de Michel Sapin et François Hollande afin qu’ils ne donnent pas de mauvais réflexes à nos chères têtes blondes de par leur emploi abusif du terme «inverse».
http://www.slate.fr/story/81611/inversion-courbe-chomage-epreuve-maths
Re: La courbe du chômage
Message  par Contenu sponsorisé
 

La courbe du chômage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
le forum de Colline :: le Forum de Colline :: Politique intérieure-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: