le forum de Colline
Si vous désirez participer à ce forum, inscrivez-vous
le forum de Colline

Ici on discute de tout. Vos commentaires sont les bienvenus. Vous êtes invités à vous inscrire pour donner votre avis.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partenaire : Découvrir de nouvelles idées de vacances,
des vacances au soleil, surfer sur les promos voyages,

découvrir des vacances en Italie, vacances en Espagne, vacances en Israël...et partager votre avis sur le forum vacances ;

suivez-nous sur notre page vacances.

Le site voyage états-unis. Pour découvrir les plus belles destinations de la côte-ouest, on vous donne plein d'idées


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Censure à tous les étages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
glopp
Invité



MessageSujet: Censure à tous les étages   Mer 8 Jan 2014 - 16:39

Revenir en haut Aller en bas
glopp
Invité



MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Mer 8 Jan 2014 - 16:40

La censure.. des gens y prennent goût jusqu'à vouloir remettre en cause la liberté de penser.
Revenir en haut Aller en bas
Tolé



Féminin
Nombre de messages : 54321
27/01/2007

MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Mer 8 Jan 2014 - 17:30

Tu penses ce que tu veux, ce que je n'accepte pas c'est qu'un type qui se fait produire son film par l'Iran serve de relais pour introduire l'antisémitisme en France.


Dernière édition par Tolé le Mar 28 Jan 2014 - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Jeu 9 Jan 2014 - 16:20

Glopp est à Nantes.
Revenir en haut Aller en bas
Tolé



Féminin
Nombre de messages : 54321
27/01/2007

MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Ven 10 Jan 2014 - 15:35

Stphane guillon dans Libération a trouvé les mots justes. Dieudonné la honteuse !
Revenir en haut Aller en bas
Glopp
Invité



MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Ven 10 Jan 2014 - 17:33

Guillon procureur : mort de rire. :eqrrrfv: 

le mec qui explique qu'on n'a pas le droit d'insulter  dans les spectacles....

Bon j'ai  des tas d'arguments pour le contrer mais je ne le peux faire sur ce lieu de censure.
Revenir en haut Aller en bas
Tolé



Féminin
Nombre de messages : 54321
27/01/2007

MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Ven 10 Jan 2014 - 17:40

Article paru dans Libération :




L'auteurStéphane GUILLON
Tout se perd ! Le bon vieux facho d’antan, le fasciste à l’ancienne droit dans ses bottes qui édite des musiques nazies et déclare que «les chambres à gaz sont un détail de l’histoire», se fait rare. Des types comme Jean-Marie Le Pen, xénophobes, antisémites et fiers de l’être appartiennent désormais au passé.
Aujourd’hui, la nouvelle génération est timorée. A l’image de sa fille Marine qui d’un côté part valser en Autriche aux bras de néonazis et de l’autre veut attaquer tous ceux qui qualifieront son parti d’extrême droite. Un pas en avant, deux pas en arrière. Mais le pire de tous, la honteuse toute catégorie, c’est, à n’en pas douter, Dieudonné. Comment Jean-Marie a-t-il pu tolérer qu’une telle lopette lui demande d’être le parrain de sa fille ? Un type même pas capable d’assumer un salut nazi inversé, qui tente de nous faire croire qu’il s’agit d’un geste antisystème, d’un simple bras d’honneur. Ah la chiffe molle, la mauviette ! On dirait le docteur Folamour, transfuge nostalgique du régime nazi, retenant désespérément son bras quand celui-ci exécute malgré lui le salut hitlérien.
Dieudonné n’assume pas. Vingt ans qu’il tente de faire passer son antisémitisme pour de l’humour. Fils d’une mère bretonne et d’un père camerounais, Dieudonné aurait rêvé naître en 1940 dans la France du maréchal Pétain, une époque où l’on pouvait faire de belles quenelles, bien droites, pointées vers le ciel, sans aucune restriction. Comble de malchance, le jeune M’bala rencontre la gloire en 1990 sur la scène d’un café-théâtre en duo avec un certain M. Semoun… Elie Semoun ! Imaginez sa détresse, quand dans le sketch Cohen et Bokassa, Bokassa dit à Cohen : «En 45, les boches, ils auraient pu finir le boulot», la salle entière se gondole, tout le monde pense que Dieudonné fait du second degré alors que lui sait qu’il est au premier. Pendant sept ans, Dieudonné va tenir le coup en escroquant son camarade de jeu. Connaître le succès avec un juif est déjà douloureux, mais le payer à sa juste valeur serait terrible. Une fois séparé d’Elie, Dieudonné se perd durant quelques années, une période noire où il milite à gauche, soutient le DAL et ira même jusqu’à combattre le FN qu’il considère «comme un cancer». Au plus mal, il chante en duo avec Gad Elmaleh… nouveau succès ! En 2003, l’humoriste se ressaisit et revient à ses premières amours, l’antisémitisme : «Le racisme a été inventé par Abraham… les juifs sont une secte, une escroquerie… des négriers reconvertis dans la banque… maintenant il suffit de relever la manche pour montrer son numéro et avoir le droit à la reconnaissance…» Spectacles du même acabit se succèdent. Si cette période riche est boudée par le monde du spectacle, dirigé comme chacun sait par de «dangereux sionistes», les tribunaux consacrent enfin le travail de l’artiste : onze condamnations à ce jour pour diffamation et injures.
Dieudonné n’est pas épanoui pour autant. Celui dont les amis s’appellent Ahmadinejad et Bachar al-Assad, qui se rêve en dictateur antisioniste, doit sans cesse composer, atténuer ses propos car, à son grand désarroi, la France est une démocratie avec des lois, des règles. La quenelle qu’il voulait tantôt «glisser dans le fion du sionisme» n’est plus qu’«un simple bras d’honneur, un geste antisystème». Pas folle la guêpe, tel un épicier de quartier spécialisé dans les produits antisémites, Dieudonné tient absolument à préserver son business («bissness», comme l’écrit sa nouvelle compagne analphabète). Son petit commerce est rentable : 1,8 million d’euros en 2013. Tee-shirt, mug, poster siglé d’une quenelle, tout est bon. Le révolutionnaire antisystème s’est même déplacé à l’Inpi pour déposer sa marque afin que son ami Alain Soral ne puisse pas l’utiliser pour commercialiser son beaujolais. Chaplin aurait adoré pasticher ses deux chiffonniers haineux et grippe-sous, ces deux dames pipis antisémites bunkérisées à la Main d’or. Toute la limite de Dieudonné est là… amateur de longue quenelle, mais désespérément petit bras. Au lieu de prendre le maquis, de s’assumer, de partir faire sa révolution contre le juif dans des pays où il pourrait sans restriction déverser sa bile, il reste dans son théâtre à compter sa billetterie, déposer ses marques et faire rire 200 écervelés incultes qui pensent pour la plupart que le mot «antisioniste» est une marque d’insecticide. Tout faire pour maquiller son antisémitisme forcené. Il faut voir Dieudonné le soir, impasse de la Main-d’Or (entouré de trois gardes du corps grotesques, style commerciaux chez Al-Qaeda), baisser la grille de son commerce. On pense à Anelka qui craignant une longue suspension a, lui, baissé son short. Quand il s’agit de préserver leurs intérêts, la quenelle de ces messieurs se transforme vite en vermicelle.
Revenir en haut Aller en bas
Tolé



Féminin
Nombre de messages : 54321
27/01/2007

MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Ven 10 Jan 2014 - 17:52

Pour une fois nous sommes d'accord. Tu ne peux pas dire n'importe quoi. La liberté d'expression est un principe. Aucune loi n'exige que tout puisse être dit. Par contre affirmer son antisémitisme publiquement est un délit. Les gens  qui proposent de ne pas interdire un spectacle sous prétexte qu'on ne peut pas juger à priori  de son contenu sont des hypocrites. Tout le monde sait ce qui y est dit depuis des années. Il faut sanctionner et ne plus se contenter d'interdire.
Revenir en haut Aller en bas
Tolé



Féminin
Nombre de messages : 54321
27/01/2007

MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Sam 11 Jan 2014 - 9:56

Lu dans le Nouvel Observateur :
"Est-il interdit d'interdire ? Telle est, au fond, la question posée par les prestations antisémites de Dieudonné et par les mesures d'ordre public prises à son encontre. Une partie de l'opinion, certains commentateurs, des militants ou des intellectuels jugent maladroite ou contre-productive la volonté manifestée par le gouvernement d'interdire les spectacles-meetings de l'ancien comique. Ces mesures, disent-ils, portent atteinte à la liberté d'expression et transforment Dieudonné en victime de la censure, ce qui risque de lui attirer une certaine sympathie et d'accroître le nombre de ses partisans. Très courante, cette réaction exige une explication calme qui, seule, permet de lever certains malentendus.
Il faut d'abord rappeler que le slogan "Il est interdit d'interdire", quelque affinité qu'on ait avec les idées de Mai-68, est l'une des formules les plus contestables de cette période. Aucune société, même la plus démocratique, même la plus libre, ne vit sans interdiction, y compris dans le domaine de la liberté d'expression. Toutes les démocraties - toutes - ont souscrit au principe exprimé par la "Déclaration des droits de l'homme et du citoyen" de 1789 : "La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi." La liberté est le cas général, l'interdiction est l'exception. Sous des formes différentes, mais avec le même esprit, les chartes internationales, européennes ou nationales ont toutes adopté le même principe : partout l'expression est libre, sauf dans certains cas précis définis par la loi.
Autrement dit, dans aucun pays la liberté n'est totale. Même aux Etats-Unis, où la liberté d'expression est garantie de manière solennelle par le 1er amendement de la Constitution, la loi prévoit des restrictions, par exemple en matière de pornographie, de protection du droit d'auteur ou d'incitation à la violence raciale. Ce qui garantit la liberté, ce n'est pas l'absence d'interdictions. C'est le fait que celles-ci soient peu nombreuses, clairement définies au préalable par la loi, édictées conformément à la Constitution, et appliquées sous le contrôle de tribunaux indépendants.
L'expérience historique
Autrement dit, la thèse des partisans de Dieudonné et celle de certains commentateurs, selon laquelle l'interdiction de la parole antisémite ruine le principe de la liberté d'expression, repose sur un sophisme. On fait comme si l'exception invalidait la règle. Or chacun sait que cela n'est pas le cas. La liberté reste la règle.
La vraie question est celle-ci : l'antisémitisme entre-t-il dans la catégorie de cet "abus de liberté" dont parle la "Déclaration des droits de l'homme" ? La réponse n'est pas la même selon les pays. On trouvera des démocraties où la loi autoriserait les spectacles de Dieudonné s'ils avaient lieu sur leur territoire. Tel n'est pas le cas dans la plupart des pays d'Europe. Partout ou presque, sur notre continent, le racisme et l'antisémitisme sont réprimés, selon des modalités variables. C'est l'expérience historique qui explique cette restriction. On considère que la libre expression du racisme et de l'antisémitisme avant la guerre a contribué à amener au pouvoir des dictatures racistes, au premier chef celle d'Adolf Hitler, qui se sont rendues coupables d'immenses massacres, à commencer par le génocide des juifs d'Europe.
On considère aussi, s'agissant des sociétés d'aujourd'hui, que la cohabitation de populations d'origines diverses suppose qu'on proscrive les écrits ou les paroles qui pourraient, par leur caractère discriminatoire ou violent, susciter des confits interethniques ou interreligieux. Est-ce illégitime ? Certains diront que Dieudonné n'entre pas dans cette catégorie, dans la mesure où il se présente comme un amuseur et qu'il utilise les moyens de la bouffonnerie ou de la satire. Mais croit-on sérieusement que le fait de dire, pour stigmatiser le journaliste Patrick Cohen : "Les chambres à gaz... dommage" puisse être assimilé à une simple plaisanterie ?
La voie judiciaire
Reste la question des moyens. Bien sûr, il serait plus sage de s'en remettre à la justice, de porter les dérapages de Dieudonné devant les tribunaux et d'attendre le résultat. L'ennui, c'est que cette tactique a déjà été mise en oeuvre. Le showman antisémite a été condamné à de nombreuses reprises. Il a refusé de payer ses amendes et réitéré ses attaques contre les juifs comme si de rien n'était. La voie judiciaire reste ouverte mais elle est longue et malaisée.
Le ministre de l'Intérieur et plusieurs maires, de droite et de gauche, ont décidé d'agir plus vite. S'agit-il d'arbitraire ? Non : Dieudonné peut à son tour agir en justice pour faire annuler les arrêtés pris à son encontre, comme il l'a déjà fait avec succès. En tout état de cause, les tribunaux trancheront. Le débat sur les moyens, à vrai dire, est secondaire. La vraie question reste la même : faut-il ou non sanctionner Dieudonné, qui ne manquera pas de se présenter en martyr quelle que soit la voie choisie ? Dans une démocratie européenne, la réponse n'est pas douteuse. Renoncer, c'est légaliser le racisme."
Laurent Joffrin



"Renoncer, c'est légaliser le racisme." Et j'ajoute c'est se faire complice d'un antisémite. Et si l'histoire se recommençait, on ne pourrait plus arguer du fait qu'on ne savait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Sam 11 Jan 2014 - 10:06

" Tu sais très bien pourquoi je t'ai banni. Je ne veux pas faire de publicité aux ordures et je supprimerai toute allusion à l'une quelconque des personnes que je considère comme une ordure ! Je ne veux même pas voir son nom imprimé sur mon forum. C'est à prendre ou à laisser. Rien à faire d'être tolérante. Il y a effectivement des choses que je ne tolère pas et l'antisémitisme en est une. C'est trop grave !"
Revenir en haut Aller en bas
Tolé



Féminin
Nombre de messages : 54321
27/01/2007

MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Sam 11 Jan 2014 - 10:35

Eh bien il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'idées ! De toute façon, considère ce forum comme un forum de lutte contre le racisme et l'antisémitisme.  Aucun propos raciste ou antisémite ne sera toléré, dussé-je bannir ou supprimer certains pseudos. Tu me diras, il n'en reste plus beaucoup !!!  :eqrrrfv: le travail sera  facilité ! Ce que je ne comprends pas chez toi, Grouinours, c'est que tu essaies toujours de me contredire. C'est quoi ce truc ? On dirait un gamin qui répond toujours à son prof !!! Tu as dépassé l'âge d'être toujours en contradiction avec les adultes !!!T'es grand maintenant !!! :rtyzey:
Revenir en haut Aller en bas
Slips Al.
Invité



MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Dim 12 Jan 2014 - 17:50

Suis-je vraiment sur un site humoristique? Humour.allgoo.net ! Humour avec imprimatur : en général ce n'est pas très drôle . L'actualité récente démontre que bientôt nous n'aurons la droit qu'à ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Tolé



Féminin
Nombre de messages : 54321
27/01/2007

MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Ven 24 Jan 2014 - 7:15

Nous n'aurons la droit qu'à ce dernier !!! Voila le message d'un homme qui a les idées claires !!!  :dfgsgggs:
Revenir en haut Aller en bas
sol

avatar

Masculin
Nombre de messages : 6037
19/05/2008

MessageSujet: Re: Censure à tous les étages   Ven 31 Jan 2014 - 16:31

Slips Al. a écrit:
Suis-je vraiment sur un site humoristique? Humour.allgoo.net ! Humour avec imprimatur : en général ce n'est pas très drôle . L'actualité récente démontre que bientôt nous n'aurons la droit qu'à ce dernier.

Revenir en haut Aller en bas
 
Censure à tous les étages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
le forum de Colline :: faits de société-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: