Des députés ougandais ont constaté que de nombreux hommes se plaignaient que les préservatifs étaient trop petits pour eux. Ce problème peut inciter à ne pas en utiliser, ce qui favorise la propagation du sida.