L’information a plongé l’UMP dans l’embarras : l’organisation des jeunes du parti est dirigée depuis trois mois par… un sans-papiers. Stéphane Tiki, président des Jeunes pop’ depuis le mois de décembre, se trouve en situation irrégulière en France, comme l’a révélé Le Canard enchaîné mercredi 11 février. De nationalité camerounaise, ce jeune homme de 27 ans vivant en France depuis dix ans n’avait plus de titre de séjour en règle. Il a assuré à la direction de l’UMP qu’il a effectué une demande de naturalisation, après avoir obtenu un visa d’étudiant peu après son arrivée en France, en 2006. Le hic, c’est que son visa a expiré avant qu’il obtienne une réponse à sa demande de naturalisation, qui est en cours de traitement. « Il se retrouve de facto dans un trou juridique », résume un responsable du parti.