le forum de Colline
Si vous désirez participer à ce forum, inscrivez-vous
le forum de Colline

Ici on discute de tout. Vos commentaires sont les bienvenus. Vous êtes invités à vous inscrire pour donner votre avis.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partenaire : Découvrir de nouvelles idées de vacances,
des vacances au soleil, surfer sur les promos voyages,

découvrir des vacances en Italie, vacances en Espagne, vacances en Israël...et partager votre avis sur le forum vacances ;

suivez-nous sur notre page vacances.

Le site voyage états-unis. Pour découvrir les plus belles destinations de la côte-ouest, on vous donne plein d'idées


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Les nanards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pmx
Invité



19052015
MessageLes nanards

Sur le site Nanarland il parait que "Le jour et la nuit" fait un tabac. Classé comme film hilarant ...



http://www.nanarland.com/Chroniques/chronique-jouretlanuit-le-jour-et-la-nuit.html


Connaissez-vous la satisfaction que l'on peut éprouver à voir un premier de la classe, accessoirement tête à claques et insupportable, ou bien un séducteur arrogant et couvert de femmes, se ramasser une déconvenue aussi humiliante que publique ? 


C'est à peu près ce qui arriva à Bernard-Henri Lévy le jour où cet écrivain-philosophe se prit soudain pour un cinéaste épique. BHL (pour les intimes) s'est imposé à partir des années 1970 comme l'une des figures les plus médiatiques du paysage intellectuel français, grâce notamment à un réseau des plus redoutables et à une puissance financière non négligeable. Personnage aussi incontournable que controversé, décrié par ses ennemis pour la vacuité péremptoire de sa pensée, Lévy, le "touriste engagé", avait déjà tâté de la caméra avec « Bosna ! », documentaire-pamphlet sur la guerre civile en ex-Yougoslavie ; galvanisé par ce demi-succès d'estime, l'homme de lettres se mit en tête de s'illustrer dans le film de fiction grand public, grâce à une fresque romantique à grand spectacle, pleine de grands sentiments, de sexe, de sueur et de soleil, avec Alain Delon dans son plus grand rôle depuis « Monsieur Klein », Arielle Dombasle (Madame Lévy) en superstar féminine charismatique, Lauren Bacall en guest-star, des paysages exotiques, des brouzoufs à la pelle et des filles à poil. Soutenu par une campagne de presse mastoc (avec de quasi publi-reportages signés de grands noms des lettres comme Françoise Giroud et Jean-Paul Enthoven), le film allait réconcilier le cinéma français avec le genre épique, en amenant des émotions jamais vues depuis au moins « Autant en emporte le vent ». Enfin, il restait quand même quelques petites formalités : montrer le film à la critique et, surtout, au public.







Le résultat final fut largement à la hauteur de ce qu'attendaient les détracteurs de BHL : l'un des exemples les plus extrêmes du genre « conceptuel et intello-prétentieux » que le cinéma français nous offre trop souvent, mais avec un budget aussi pharaonique qu'inutile et des prestations spectaculaires. Il serait judicieux qu'un plus grand nombre d'amateurs de mauvais films sympathiques prennent le temps de bien décortiquer le phénoménal « Le Jour et la Nuit » de Bernard-Henri Lévy, tant il est pétri de qualités nanardes.
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Les nanards :: Commentaires

Re: Les nanards
Message le Jeu 21 Mai 2015 - 11:26 par pmx
Hier j'ai regardé "Le jour et la nuit" du pompeux BHL.

https://www.youtube.com/watch?v=UCff-qS6frg


J'ai commencé le visionnage à 21:00. Au bout de deux heures il était 21:20.

Je pensais me marrer, mais même au 5ème degré ce n'était pas drôle.

Comme le disait Cabrol qui déclarait que le film était très mauvais, ajoutait que pour le moins c'était le film le plus con de l'année.

Ce qui a marqué ma femme, c'est la visière de golfeuse que porte Delon : "Mais c'est une casquette de femme!" a-t-elle moqué.

Que venait faire Karl Zero dans ce film : on aurait dit Garcimore essayant de jouer le rôle d'un danseur étoile.

Mais ce qui était  terrible c'était l'absence d'histoire. On ne voyait que des gens à poil notamment Arielle qui ne me fait aucun effet en tenue d'Eve.
On y voit l'amant de la femme de Delon dans la pose de Bardot dans le Mépris de Godard, un mec en chemise mais le cul à l'air : ridicule!
Au début Arielle espionne le couple illégitime faire l'amour : elle passe deux fois devant la fenêtre avec une attitude de surprise (la première fois OK  mais pas à la seconde ....)
Dialogue  très classe: "Bon, je veux que tu me suces maintenant..."


Mais ce qui m'a fait le plus marré c'est la coûteuse utilisation de la montgolfière.
C'est l' observatoire de Delon pour mater les femmes à poil qui déambulent dans sa propriété. Mais la trajectoire de la montgolfière est semblable à celle d'un drone. Elle avance, recule et se pose là où son pilote veut qu'elle se pose.

BHL est un véritable génie de l'aéronautique.

Une blague résume bien le film :
Quelle est la différence entre le cinéma et BHL 
   C'est le jour et la nuit

BHL à travers cette entreprise, comme dans une confession, se dévoile comme un véritable imposteur.
Re: Les nanards
Message le Jeu 21 Mai 2015 - 13:12 par Tolé
Ben tu vois moi j'avais entendu que c'était un navet et je ne l'ai pas regardé. mais c'est un peu pervers de regarder un film dont on sait qu'il est nase juste pour pouvoir dire du mal de son auteur.
Re: Les nanards
Message le Jeu 21 Mai 2015 - 13:46 par pmx
Moi je regarde tout.
"Le jour et la nuit" fournit de nombreux enseignements sur la mégalomanie  et l'égotisme.
Re: Les nanards
Message  par Contenu sponsorisé
 

Les nanards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
le forum de Colline :: le Forum de Colline :: cinéma-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: