Entre le Bataclan et Bruxelles, tous les autres continents ont été touchés, des Etats-Unis à l'Indonésie en passant par l'Irak et le Nigeria, pour un bilan total de plus de 500 morts en quatre mois.