le forum de Colline
Si vous désirez participer à ce forum, inscrivez-vous
le forum de Colline

Ici on discute de tout. Vos commentaires sont les bienvenus. Vous êtes invités à vous inscrire pour donner votre avis.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partenaire : Découvrir de nouvelles idées de vacances,
des vacances au soleil, surfer sur les promos voyages,

découvrir des vacances en Italie, vacances en Espagne, vacances en Israël...et partager votre avis sur le forum vacances ;

suivez-nous sur notre page vacances.

Le site voyage états-unis. Pour découvrir les plus belles destinations de la côte-ouest, on vous donne plein d'idées


Partagez | 
 

 UN PEU GROS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grouinours
Invité



MessageSujet: UN PEU GROS   Jeu 9 Fév 2017 - 14:24

L'histoire de la matraque qui frappe le dos et s'enfonce de 10cm dans le trou de balle. Un accident disent les boeufs carottes. Arrêtez de prendre les gens pour des kons. Vraiment sympa la famille de Théo. C'est une honte !!! nytj
Revenir en haut Aller en bas
Tolé



Féminin
Nombre de messages : 54321
27/01/2007

MessageSujet: Re: UN PEU GROS   Jeu 9 Fév 2017 - 14:53

En plus on dirait que c'est moins grave si c'est pas un viol !!! mais le pauvre a eu l'anus fracassé sur 10cm, pas de pitié pour le policier !
Revenir en haut Aller en bas
Grouinours
Invité



MessageSujet: Re: UN PEU GROS   Ven 10 Fév 2017 - 14:38

Les violences exercées par les policiers dans les quartiers populaires à l’encontre notamment des jeunes d’origine immigrée sont de deux types. Physique : bousculades, coups, placages, étranglements. Et moral : vexations, propos abaissants, insultes dégradantes. L’agression sexuelle décrite par Théo associe les deux : il s’agit de meurtrir et d’humilier tout à la fois un jeune homme qui a osé protester contre un énième contrôle d’identité. C’est vouloir lui faire perdre sa virilité, ce que confirment les propos qui accompagnent les violences : on le traite de «salope» et de «fiotte», on plaisante sur son «anus qui saigne». Les policiers croient affirmer leur masculinité en avilissant celle de Théo. Mais la dimension raciale et raciste est ici essentielle, comme le montre la qualification de «bamboula». Car l’homme noir incarne la virilité. Qu’il réponde ou résiste, et il faut la lui faire perdre. Des actes de sadisme comme ceux d’Aulnay-sous-Bois sont rares, mais la volonté de blesser la masculinité de leur public est en revanche fréquente parmi les policiers.
Revenir en haut Aller en bas
 
UN PEU GROS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le forum de Colline :: faits de société-
Sauter vers: