Le forum de Colline

coups de gueule - coups de coeur
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partenaire : Découvrir de nouvelles idées de vacances,
des vacances au soleil, surfer sur les promos voyages,

découvrir des vacances en Italie, vacances en Espagne, vacances en Israël...et partager votre avis sur le forum vacances ;

suivez-nous sur notre page vacances.

Le site voyage états-unis. Pour découvrir les plus belles destinations de la côte-ouest, on vous donne plein d'idées


Partagez | 
 

 Les murs ou barrières de sécurité dans le monde

Aller en bas 
AuteurMessage
Tolé



Féminin
Nombre de messages : 54371
27/01/2007

MessageSujet: Les murs ou barrières de sécurité dans le monde    Sam 2 Sep 2017 - 20:42

On a tellement parlé du mur de séparation que les israéliens ont construit pour lutter contre le terrorisme, ce mur qui a évité de nombreux attentats qu'on aboulié que un peu partout dans le monde, d'autres murs de séparation ont été construits.https://fr.wikipedia.org/wiki/Barri%C3%A8re_de_s%C3%A9paration

Europe[modifier | modifier le code]
Rideau de fer : pendant la guerre froide, le bloc soviétique ou « Europe de l'Est » était séparé de l'« Europe de l'Ouest » par des barrières de natures variées, l'ensemble étant désigné par l'expression « rideau de fer ». Berlin-Ouest était de même entouré par le mur de Berlin.
Chypre : la « Ligne verte » ou « Ligne Attila » entre les parties Nord et Sud de l'île (1974) : 180 km.
Frontière entre l'Espagne et le Maroc (« barbelés des enclaves espagnoles de Melilla et de Ceuta au Maroc »1)
Frontière entre la Hongrie et la Serbie : la Hongrie entame le 13 juillet 2015 l'édification d'un mur de quatre mètres de haut et de 175 kilomètres de long renforcé de barbelés, dans le but d'empêcher l'entrée de migrants sur son territoire2. La barrière est ensuite étendue vers la frontière avec la Croatie ainsi que vers la frontière avec la Roumanie.
Murs de la paix (Peace Walls) entre Irlande du Nord entre les quartiers catholiques et protestants de Belfast.
Clôture électrique entre la Belgique et les Pays-Bas pendant la Première Guerre mondiale.
Frontière entre la Bulgarie et la Turquie : Un mur de barbelés anti-migrants3, érigé aux frais du gouvernement bulgare pour 4,5 millions d’euros, sépare la Bulgarie de la Turquie. Haut de trois mètres et long de trente kilomètres, sur une portion de frontière moins montagneuse où l’entrée est « plus facile » selon les autorités, ce rempart s’ajoute aux caméras thermiques et miradors délimitant l’entrée de l’Union européenne. Le mur doit être prolongé de 130 kilomètres4. « Des barbelés plus hauts et plus difficiles à escalader », seront installés selon la police bulgare. Une facture qui pourrait aller jusqu'à 46 millions d’euros, estiment les autorités.
Le Mur de Calais en France : officiellement appelé par le gouvernement Britannique « mur de protection anti-migrants », est un projet du gouvernement britannique qui souhaite construire un mur en plein Calais en France, afin de mettre fin à l'afflux de migrants vers le Royaume-Uni. La construction du mur devrait se terminer avant la fin de l'année 2017.
La Lituanie veut ériger un mur entre son territoire dans l'Union européenne et la frontière existant avec la Russie à l'enclave de Kaliningrad 5
Proche-Orient[modifier | modifier le code]
Israël-territoires palestiniens : en Cisjordanie, la construction de la barrière de séparation israélienne a commencé en 2002 en pleine intifada, dans le but d'empêcher des infiltrations de terroristes palestiniennes en Israël. Certains reprochent à cette barrière, longue d'environ 681 km, d'empiéter sur des terres agricoles palestiniennes et y voient une tentative d'annexion de territoires. Le gouvernement israélien a assuré de son côté que cette « barrière de sécurité » ne préjugerait en rien du tracé (encore à négocier) des futures frontières et enregistre une nette diminution des attentats contre sa population.
Chypre : la « Ligne verte » ou « Ligne Attila » entre les parties Nord et Sud de l'île (1974) : 180 km.
Irak-Koweït : commencée en 1991, renforcée depuis 2004.
Arabie saoudite-Irak : en Arabie saoudite, les autorités ont décidé de construire une barrière de protection moderne avec l'Irak pour empêcher les terroristes d'entrer sur le territoire saoudien6, achevée en 2014. Elle est dotée d'une électronique de pointe, dont 50 stations radar7.
EAU-Oman : les Émirats arabes unis édifient à leur frontière avec le sultanat d’Oman une barrière afin notamment de dissuader l'immigration clandestine6.
Arabie saoudite-Yémen : commencée en 2003
Turquie-Syrie : projet de construction par les autorités turques d'une barrière de 2,5 km aux environs du poste frontière de Cilvegözü à la suite d'une attaque terroriste attribuée à Damas le 11 février 2013 et un attentat dans la ville turque de Reyhanli le 11 mai 2013 (46 morts)8.
En Amérique[modifier | modifier le code]
États-Unis-Mexique : une partie de la frontière entre les deux pays est protégée par des barrières. Le Secure Fence Act9, promulgué en 2006, prévoit d'étendre considérablement les barrières existantes. Il devrait y avoir environ 1 200 km de frontières fortifiées fin 200810,11. Les installations bénéficient en outre d'importants moyens technologiques : le Secure Fence Act prévoit ainsi la mise en place de systèmes d'éclairage, de capteurs et de radars. Selon un sondage, 53 % des 1013 Américains consultés seraient hostiles à ce projet12.
Asie de l'Est[modifier | modifier le code]
Grande Muraille de Chine, construite par les empereurs chinois pour se protéger contre les « Barbares » du nord et du nord-est (principalement peuples turco-mongols, Xiongnu, Xianbei, tatares, Mongols, Toungouses) avant la grande invasion de l'Empire mongol avec Gengis Khan et ses descendants. Kubilai Khan qui établit la Dynastie Yuan au xiiie siècle sur toute la Chine fût l'apogée de ces invasions.
Chine-Corée du Nord : au nord de la ville de Dandong, les autorités chinoises ont aménagé une barrière de fils de fer barbelés, pour éviter l'afflux d'immigrés illégaux nord-coréens6,13.
Corée du Sud-Corée du Nord : bande de terre de 248 km de long sur 4 km de large, servant de zone tampon entre la Corée du Nord et la Corée du Sud depuis 1953.
Asie du Sud[modifier | modifier le code]
Inde-Pakistan (Cachemire)
Inde-Bangladesh : l'Inde devait avoir achevé fin 2007 la construction d'une barrière le long de toute sa frontière avec le Bangladesh, c'est-à-dire sur plus de 4 000 km. D'après le gouvernement indien, cette barrière a plusieurs raisons d'être : enrayer l'immigration illégale, limiter les trafics de drogues et d'armes, ainsi que couper certains mouvements indépendantistes actifs du Nord-Est de l'Inde (Tripura, etc.) de leurs camps d'entraînement au Bangladesh. Le gouvernement du Bangladesh nie l'existence de camps d'entraînement14. L'armée des frontières (Border Security Force) tente de contrôler cette immense frontière15.
Pakistan-Afghanistan : le Pakistan entreprend depuis mars 2007 la construction d'une barrière de séparation sur sa frontière avec l'Afghanistan. La clôture devrait, à terme, mesurer 32 km de long16 et traverser le territoire pachtoune. L'objectif du gouvernement d'Islamabad est d'empêcher les islamistes armés d'entrer en Afghanistan depuis le Pakistan.
Asie centrale[modifier | modifier le code]
Ouzbékistan-Turkménistan
Kirghizistan-Ouzbékistan
Kazakhstan-Ouzbékistan
Afghanistan-Ouzbékistan
Afrique[modifier | modifier le code]
Le mur de la frontière entre la Tunisie et la Libye (anti infiltrations terroristes)
Espagne-Maroc : les villes autonomes espagnoles de Ceuta et de Melilla, enclavées sur la côte méditerranéenne du Maroc, sont séparées du territoire marocain par des doubles clôtures de 6 m de hauteur, pour arrêter l'immigration clandestine : les barrières de Ceuta et de Melilla.
Mur des Sables : afin de protéger le Sahara occidental, sous contrôle marocain, des incursions du Front Polisario venant de l’extérieur, le Maroc a construit ce mur à partir de 1980.
Botswana-Zimbabwe : le Botswana a mis en place une barrière métallique électrifiée de 2,50 m de haut, longue de 500 km sur sa frontière avec le Zimbabwe, empêchant toute migration du travail en provenance de ce pays.
Barrage de Djibouti, installé entre septembre 1966 et 1982, dans l'objectif jamais atteint de restreindre l'accès des migrants à la ville de Djibouti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les murs ou barrières de sécurité dans le monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Colline :: Politique - critiques - opinion --
Sauter vers: